Biographie

Biographie en Français Biographie intégrale en françaisBiographie en Français Biographie raccourcie en françaisbiography in english in Englishauf deutsch auf deutsch


Lucie ROCHE, mezzo-soprano

Lucie Roche est née à Marseille, elle y a suivi le cursus du conservatoire et étudié au CNIPAL (Centre National d’Insertion Professionnelle des Artistes Lyriques).

Elle est depuis invitée par les maisons d’opéra et les festivals pour : Waltraute de Die Walküre (Grand Théâtre de Genève) ; Olga de Eugène Onéguine (Rennes) ; Une Fille fleur et La Voix dans Parsifal (Nice) ; la Princesse Clarice de L’Amour des Trois Oranges (Dijon et Limoges) ; L’Amour Sorcier (Opéra Grand Avignon) ; La Maman, La Tasse chinoise et La Libellule de L’Enfant et les Sortilèges de Ravel en tournée en France, en Suisse et au Maroc (Nantes-Angers opéras et Festival d’Aix en Provence) ; Dryade de Ariadne auf Naxos à l’Opéra National de Lorraine, Mallika de Lakme et Stephano de Roméo et Juliette (Saint-Étienne) ; la Troisième Dame de La Flûte Enchantée (Toulon) ; Lucia de Cavalleria Rusticana (Metz) ; ainsi que pour la création du rôle de Miss Victoria dans Colomba de Jean-Claude Petit, Madame Prune de Madame Chrysanthème, Grimgerde de Die Walküre, la Première Magd d’Elektra, La Troisième Dame de La Flûte Enchantée, Alisa de Lucia di Lammermoor, Nireno de Giulio Cesare et la recréation de L’Oristeo de Cavalli dans les rôles de Corinta et Penia, à Marseille.

En 2017 elle est La Nymphe du Tempé et la Prêtresse des Amants Magnifiques de Molière / Lully en tournée avec Hervé Niquet et Le Concert Spirituel.
En 2015 le Festival d’Aix en Provence l’invite pour la création du
Monstre du Labyrinthe de Jonathan Dove au Grand Théâtre de Provence, sous la direction de Sir Simon Rattle, elle reprend cette pièce à l’opéra de Lille en 2016 et à celui de Montpellier en 2017.
En 2012 le Daegu International Opera Festival, Corée du Sud, l’invite pour sa prise de rôle dans
Carmen et lui décerne le prix de meilleure artiste lyrique féminine de l’année.
En 2011 elle est choisie par la chorégraphe Karine Saporta pour interpréter une Madone de son opéra-ballet
La Princesse de Milan sur la musique de Michael Nyman, en tournée en France et en Italie.

Portant un grand intérêt à la musique sacrée elle a interprété lors de festivals et saisons symphoniques : la Missa Solemnis de Beethoven, le Stabat Mater de Rossini, le Gloria et le Dixit Dominus de Vivaldi, le Messie, le Dixit Dominus et l’Ode pour l’Anniversaire de la Reine Anne de Haendel, le Stabat Mater et la Missa Romana de Pergolese, l’Ode pour l’Anniversaire de la Reine Mary de Purcell, la Messe du Couronnement et le Requiem de Mozart, Les Sept dernières paroles du Christ en croix de Haydn, la Messe n6 de Schubert, ainsi que les Requiem de Duruflé, Hasse et Bruckner.

 


Lucie ROCHE, mezzo-soprano

Lucie Roche est née à Marseille, elle y a suivi le cursus du conservatoire et étudié au CNIPAL (Centre National d’Insertion Professionnelle des artistes lyriques).
Elle est très vite invitée par les maisons d’opéra (Grand théâtre de Genève, Opéras de Marseille, Nice, Rennes, Luxembourg, Avignon, Daegu -Corée du Sud-…) pour entre autres : une Fille fleur de Parsifal, la Princesse Clarice de L’Amour des Trois Oranges, Alisa de Lucia di Lammermoor, Mallika de Lakme, Waltraute de La Walkyrie, Nireno de Giulio Cesare, Marie de Moïse et Pharaon, la Maman, la Tasse chinoise et la Libellule de L’Enfant et les Sortilèges, Olga de Eugène Onéguine, les rôles titres du Medium et de Carmen… ainsi que L’Amour Sorcier et La Princesse de Milan avec les ballets d’Avignon et de Karine Saporta.
Eté 2015 elle est appelée par le festival d’Aix en Provence pour la création du Monstre du Labyrinthe de Jonathan Dove sous la direction de Sir Simon Rattle.
En concert elle a interprété lors de festivals et saisons symphoniques : l’Ode pour l’anniversaire de la reine Anne, le Dixit Dominus et le Messie de Haendel, la Missa Romana et le Stabat Mater de Pergolese, le Dixit Dominus de Vivaldi, l’Ode pour l’anniversaire de la reine Mary de Purcell, la Messe du Couronnement et le Requiem de Mozart, Les Sept dernières paroles du Christ en croix de Haydn, le Stabat Mater de Rossini, le Requiem de Hasse, les Requiem de Bruckner et de Duruflé et la Missa Solemnis de Beethoven…


Lucie ROCHE, mezzo-soprano

Lucie Roche was born and studied voice in Marseille.
Lucie’s roles have included : La Maman/La Tasse Chinoise/La Libellule l’Enfant et les Sortilèges, Olga Eugene Oneguin, Carmen, Waltraute and Grimgerde Die Walküre, Princess Clarice l’Amour des Trois Oranges, Mallika Lakme, Alisa Lucia di Lammermoor, Lucia Cavalleria Rusticana, Nireno Giulio Cesare, Corinta and Penia L’Oristeo, Stephano Romeo et Juliette, Mere Jeanne and Soeur Mathilde Les Dialogues des Carmélites, 6th Blumenmädchen/Voice Parsifal, Erste Magd Elektra, Dritte Dame Die Zauberflöte, as well as the creation of the role of Miss Victoria in Colomba by Jean-Claude Petit.

In 2011, Lucie was chosen by the choreographer Karine Saporta to play Une Madone in her opéra/ballet La Princesse de Milan (to music by Michael Nyman), which toured in France and Italy. In 2012, she sang the title role in Carmen at the Daegu International Opera Festival in South Korea. The festival awarded her the prize for the best female opera singer that year.
In 2015 she is invited by the Festival of Aix en Provence for the French creation of Jonathan Dove’s
Monster in the Maze, conducted by Sir Simon Rattle.

Lucie also has a passion for sacred music and sings regularly as an oratorio soloist. Her répertoire includes Handel’s Ode for the Birthday of Queen Anne, Messiah and Dixit Dominus, Pergolese’s Stabat Mater and Missa Romana, Vivaldi’s Gloria and Dixit Dominus, Purcell’s Ode for the Birthday of Queen Mary, Mozart’s Requiem and C-Minor Mass, Haydn’s Seven Last Words of Christ on the Cross, Rossini’s Stabat Mater, Beethoven’s Missa Solemnis and Requiem by Hasse, Bruckner and Duruflé.


Lucie Roche, Mezzosopran

Die Französin Lucie Roche ist in Marseille geboren. Sie hat in ihrer Heimatstadt ihr Abschlussdiplom in Lyrischem Gesang, Schauspiel und Musikgeschichte erhalten. Sie verfolgt ihr Studium im Opernstudio CNIPAL. In diesem Rahmen konnte sie am Opernhaus Marseille die Rolle der „Öffentliche Meinung“ in Orpheus in der Unterwelt interpretieren.

Sie interessiert sich sehr für geistliche Musik und wurde von den Orchestern aus Marseille, Montpellier, Toulouse, Toulon und Cannes für folgende Werke als Solistin eingeladen: Der Messias, Dixit Dominus und Ode for the Queen Anne’s Birthday von Händel, Stabat Mater und Missa Romana von Pergolese, Ode for the Queen Mary’s Birthday von Purcell, Dixit Dominus von Vivaldi, Missa Votiva von Zelenka, In Exitu Israël von Mondonville, Requiem von Hasse, Die sieben letzten Worte unseres Erlösers am Kreuze von Haydn, Requiem und Krönungsmesse von Mozart, und Requiem von Bruckner.

Zunächst ist sie auf der Bühne die Sorceress in Dido und Aeneas, eine Fee in The Fairy Queen und Lisetta in Il Mondo della Luna im Theater Toursky von Marseille. Darauf wird sie von verschiedenen Opernhäusern engagiert: Marseille als Grimgerde in „Die Walküre“, Mère Jeanne in Dialogues des Carmélites, Nireno in Giulio Cesare, und die Dritte Dame in die Zauberflöte ; Metz als Mamma Lucia in Cavalleria Rusticana ; Nantes-Angers als die Mutter, die chinesische Tasse und die Libelle in L’Enfant et les Sortilèges ; Nizza als ein Blumenmädchen und „Die Stimme aus der Höhe“ in Parsifal ; Saint-Etienne als Mallika in Lakme und Stephano in Romeo und Juliette ; Dijon und auch Limoges als Prinzessin Clarisse in „Die Liebe zu den drei Orangen“.